Extraits:

" La contemporanéité est donc une singulière relation

avec son propre temps,auquel on adhère tout en prenant ses distances ;

elle est précisément la relation au temps qui adhère

à lui par le déphasage et l'anachronisme. Ceux qui coïncident

trop pleinement avec l'époque, qui conviennent parfaitement avec elle

sur tous les points, ne sont pas des contemporains

parce que pour ces raisons mêmes, ils n'arrivent pas à la voir.

Ils ne peuvent pas fixer le regard qu'ils portent sur elle."

 

 

" Le poète - le contemporain - doit fixer

le regard sur son temps. Mais que voit-il, 

celui qui voit son temps,

le sourire fou de son siècle ?

Tous les temps sont obscurs pour ceux

qui en éprouvent la contemporanéité.

Le contemporain est donc celui qui sait voir cette obscurité,

qui est en mesure d'écrire en trempant sa plume

dans les ténèbres du présent.

 

"Percevoir dans l'obscurité du présent cette lumière

qui cherche à nous rejoindre et ne le peut pas,

c'est cela être contemporains.

C'est bien pourquoi les contemporains sont rares.

C'est également pourquoi être contemporain est,

avant tout, une affaire de courage :

parce que cela signifie être capables non seulement

de fixer le regard sur l'obscurité de l'époque,

mais aussi de percevoir dans cette obscurité une lumière qui,

dirigée vers nous, s'éloigne infiniment.

Ou encore être ponctuels à

un rendez-vous qu'on ne peut que manquer."

 

 

Giogio AGAMBEN

Éditions Rivages poche

2006