31 juillet 2017

Charles Baudelaire

  " Il est bon d'apprendre quelquefois aux heureux de ce monde, ne fût-ce que pour humilier leur sot orgueil, qu'il est des bonheurs supérieurs aux leur, plus vastes et plus raffinés."   Baudelaire, les foules, dans Le Spleen de Paris.
Posté par belvedere à 20:54 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

18 mai 2016

Salah al Hamdani

Un jour je viendrai comme une averse je suis une nuée d'alouettes qui se posent sur le toit de votre maison.   Ne soyez pas avare, ouvrez la fenêtre.   Car dans les hauteurs de l'aube, je vous conterai le drame de l'exil, puis, je mangerai mes ailes pour ne plus voler   Salah al Hamdani traduit de l'arabe (Irak) par l'auteur en collaboration avec Isabelle Lagny
Posté par belvedere à 21:11 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
27 avril 2016

Patti SMITH

"Efforcez-vous de n'être l'esclave de Rien"   Déclaration de Patti Smith, lors de la parution de son dernier livre chez Gallimard
Posté par belvedere à 07:40 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
22 novembre 2015

La parole de Sony Labou Tansi au New Morning

Corps du message  quelques mots de Sony, «  L’art du poète est aussi l’art d’apprivoiser la foudre « "La pensée est en danger. Le rêve et la raison avec. Quand ce n’est pas la passion et le fanatisme qui les écrasent, quand ce n’est pas le poids des habitudes et des accoutumances qui les saignent, quand ce n’est pas la censure et les restrictions traditionnelles qui les fauchent, manifestement, le matérialisme bénévole déracine ces fondements essentiels de notre esprit. Tout dans notre petit monde dit... [Lire la suite]
Posté par belvedere à 14:09 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
13 octobre 2014

Ça c'est passé comme ça"

La France " Ils ont perdu peu à peu le sens de la liberté, le goût de l'aventure, ils ont perdu l'ouïe, l'odorat, ils n'entendent plus la musique que porte le vent, ...ils ont perdu le sens de la vie, du bonheur, ils se sont laissé gagner par ce fléau, ce cancer - la peur -, et maintenant ils vivent dans la peur de ce qui pourrait leur arriver. Ils ont peur des étrangers, ils ont peur de leur voisin, ils ont peur du lendemain, ils ont peur de tout."   Ça s'est fait comme ça" XO Éditions (La France, p155) ... [Lire la suite]
Posté par belvedere à 08:25 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
28 août 2012

Madeleine Chapsal

"Tous les écrivains sont des exilés, volontaires ou non".   "Un écrivain, un poète en particulier, est quelqu'un qui travaille toute sa vie à faire de soi un être sans défense."   "Lire donne l'occasion d'aménager très tôt sa solitude intérieure. Elle devient alors source de plaisir, de bonheur, de richesse, au lieu d'être vécue comme un cachot, un malheur, une pénitence. Aucun autre instrument éducatif, télévision, conférences, jeux, ne saurait la remplacer, car il n'y a que la lecture où l'on soit seul. ... [Lire la suite]
Posté par belvedere à 09:53 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

24 août 2012

Patrice de La Tour du Pin

"Quoi que vous fassiez dans votre œuvre,vous vous faites vous-mêmes. Vous avez tracé des allées intérieures où vous vous êtes engagés... Quoi que vous fassiez, vous aurez appliqué ces heures de votre vie, vous aurez nuancé votre éternel... »   Patrice de la Tour du Pin
Posté par belvedere à 22:46 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
04 janvier 2012

Victor Hugo

En voyant passer des brebis tondues Les sombres vents du soir soufflent de tous côtés. O brebis, ô troupeaux, ô peuples, grelottez. Où donc est votre laine, ô marcheurs lamentables ? Allez loin de vos toits, et loin de vos étables, Sous le givre et la pluie, allez, allez, allez! Où donc est votre laine, ô pauvres accablés, Vous qui nourrissez tout, hélas! et qu'on affame ? Peuple, où donc sont tes droits ? Homme, où donc est ton âme ? O laboureur, où donc est ta gerbe ? O maçon, Constructeur, polisseur, où dons est ta maison... [Lire la suite]
Posté par belvedere à 20:39 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
29 juin 2010

al-Mutanabbï (Ahmad Abü al-Husayn Abü Tayyib)

"Quel que soit le chemin où va l'homme, ses pas ne sont  jamais qu'à la dimension de ses pieds ! ""L'homme  n'atteint pas toujours ce qu'il souhaite. Les vents ne soufflent pas comme le veulent les navires ! " al Mutanabbï (915-965) Né en 915 à Koufa en Irak Sources: "La solitude d'un homme" Éd :Orphée La Différence, traduction Jean-Jacques Schmidt.
Posté par belvedere à 11:14 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
24 juin 2010

al-Mutanabbï (Ahmad Abü al-Husayn Abü Tayyib)

"A bien y penser, pour les gens vils la richesse est pire que la pauvreté!Ils sont possédés par leur argent plus qu'ils ne le possèdent eux-mêmes. La blessure se cicatrise, mais le déshonneur demeure....Aucune nuit ne peut être aussi longue   qu'un jour souillé par la vue des envieux.Aucune mort ne peut être, à mes yeux,  pire qu'une vie que leur présence empoisonne." al Mutanabbï (915-965) Né en 915 à Koufa en Irak Sources: "La solitude d'un homme" Éd :Orphée La Différence, traduction... [Lire la suite]
Posté par belvedere à 09:05 - - Commentaires [0] - Permalien [#]