23 juin 2010

al-Mutanabbï (Ahmad Abü al-Husayn Abü Tayyib)

Les hommes sont à la dimension de leurs actes. C'est à la mesure de leur grandeur que leurs actes sont grands! Au yeux des petits, les petites choses sont immenses; pour les grandes âmes, les grandes choses sont petites! Seul et partout sans ami. Quand l'objet que l'on cherche est sublime, Qui peut aider à l'atteindre? al Mutanabbï (915-965) Né en 915 à Koufa en Irak Sources: "La solitude d'un homme" Éd :Orphée La Différence, traduction Jean-Jacques Schmidt.
Posté par belvedere à 10:15 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

27 mai 2010

Omar Khayyâm (1047-1122)

Tant de soucis des richesses,                                        tant de regret des grandeurs,À quoi bon? Une vie est-ce                                        beaucoup plus grand que quelques heures?Ce souffle en ton corps ne t'est       ... [Lire la suite]
Posté par belvedere à 17:02 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
26 mai 2010

Omar Khayyâm (1047-1122)

Le jour de demain te fuit                                 à jamais inaccessible;En spéculer aujourd'hui                                 ne fait qu'assombrir ta bile.Si ton esprit est lucide,                              ... [Lire la suite]
Posté par belvedere à 19:21 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
20 avril 2010

Philippe Soupault

                           MARCHELe 17 février je suis partiOùA l'horizon des fumées s'allongeaintJ'ai sauté par dessus les livresDes gens riaientMon désir me prends par le brasJe voudrais repousser les maisonsAller plus viteLe ventIl a bien fallu que je tue mes amisLa nuit ne m'a pas fait tomberJe me suis enveloppé dans ma joieLe cri des remorqueurs m'accompagnaitJe ne me suis pas retournéIl y avait tant de lumières dans la ville sonoreEn... [Lire la suite]
Posté par belvedere à 16:11 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
23 février 2010

William Ernest Henley (Invictus)

INVICTUS William Ernest Henley écrit ce texte sur son lit d'hôpital après l'amputation d'un de ses pieds. Nelson Mandela apprendra par coeur ce poème pendant ses 27 années de détention durant l'apartheid en Afrique du sud. Out of the night that covers me, Black as the pit from pole to pole,I thank whatever gods may be For my unconquerable soul.In the fell clutch of circumstance I have not winced nor cried aloud.Under the bludgeonings of chance My head is bloody, but unbow'd.Beyond this place of wrath and tears Looms but the... [Lire la suite]
Posté par belvedere à 21:12 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
16 décembre 2009

Ahmad Shamlou (1925, poète Iranien)

                                ALLÉGORIEVivre       Dans un cri,- L'élan révolté d'un jet d'eauEnchainé à la terreQui expérimente                       La liberté-Et puis mourirAvec magnificenceAu sommet du jet d'un cri,-La terre            T'engloutitComme une sorcière carnivorePour s'enrichir de ta... [Lire la suite]
Posté par belvedere à 19:29 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

05 décembre 2009

RENÉR CHAR

"IMPOSE TA CHANCE, SERRE TON BONHEUR ET VA VERS TON RISQUE. A TE REGARDER, ILS S'HABITUERONT." René Char  (Rougeur des matinaux)
Posté par belvedere à 09:23 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
04 décembre 2009

Philippe Soupault

CONSEILS AU POÈTESois comme l'eaucelle de la source et celle des nuagestu peux être irisé ou même incoloremais que rien ne t'arrêtepas même le tempsIl n'y a pas de chemins trop longsni de mers trop lointainesNe crains ni le ventni encore moins le chaud ou le froidApprends à chantersans jamais te lassermurmure et glisse toiou arrache et bousculeBondis ou jaillisSois l'eau qui dortqui court qui jouel'eau qui purifiel'eau douce et purepuisqu'elle est la purificationpuisqu'elle est la vie pour les vivantset la mort pour les... [Lire la suite]
Posté par belvedere à 12:24 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
23 novembre 2009

Bockhorni Bernard Fier d'être bohémien

Ce texte en passage vu sur le blog d'Orlando De RudderBockhorni bernard NancyFier d’être bohémien Dans ton regard, vois tu étranger ! Je ne lis que haine et mépris Pour ce peuple errant, dont je fais partie. Quelque soit mon chemin, quelque soit mon destin Quelque soit la raison de tes arrogants refrains Si ma frontière s’arrête au portail de ton jardin Sache que je serai toujours fier d’être bohémien Entre ciel et terre vagabondera toujours la roulotte d’un circassien. Toi qui installe barbelés, rochers, creusant mille... [Lire la suite]
Posté par belvedere à 11:59 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
21 septembre 2009

de Ludovic JANVIER

                                 POUR ÉCOUTER VENIR                                      Les buts aussi voyagent                                           ... [Lire la suite]
Posté par belvedere à 09:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]