16 mars 2008

LUDOVIC JANVIER

Les parleurs qui montraient la voie      du ratage perfectionné      on les enterre un à un   les yeux crevés par l'évidence  ils n'avaient presque rien à dire  et l'auront dit pour presque rientous trompés sur le jour de gloire Ludovic Janvier (Une poignée de monde, éditions Gallimard)
Posté par belvedere à 20:07 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

13 décembre 2007

Eugène GUILLEVIC ( né à Carnac, 1907-1997 )

PARFOIS L'ILLIMITÉS'OFFRE DES LIMITESQUI NE COMPRIMENT PAS. LE FININE S'ACHARNE PAS À SE DÉFINIR, L'IMMENSEEST TOUJOURS SUR SES GARDES.                                                     GUILLEVIC
Posté par belvedere à 23:14 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
13 décembre 2007

REMEMBER OR WHEN THE FRATERNITY BROKE

"IN GERMANY, THEY FIRST CAME FOR THE COMMUNISTS, AND I DIDN'T SPEAK UP BECAUSE I WASN'T A COMMUNIST.THEN THEY CAME FOR THE JEWS,AND I DIDN'T SPEAK UP BECAUSE I WASN'T A JEW.THEN THEY CAME FOR THE TRADE UNIONISTS?I DIDN'T SPEAK UP BECAUSE I WASN'T A TRADE UNIONIST.THEN THEY CAME FOR THE CATHOLICS?AND I DIDN'T SPEAK UP BECAUSE I WAS A PROTESTANT.THEN THEY CAME FOR ME,AND BY THAT TIME NO ONE WAS LEFT TO SPEAK UP."                        Pastor... [Lire la suite]
Posté par belvedere à 08:50 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
01 novembre 2007

ARTHUR ADAMOV

"ET LA PAUVRETÉ, C'EST ENCORE LA MORT. ELLE AUSSI DÉNUDE L'HOMME DE TOUT, SON RÔLE À ELLE AUSSI EST DE METTRE L'HOMME À NU. LA PAUVRETÉ COMME LA MORT, C'EST LE DÉPOUILLEMENT EN NOUS DE TOUT CE QUI N'EST PAS LE FEU DE L'AMOUR. LA VRAIE PAUVRETÉ, C'EST LA MORT À SOI-MÊME DE CETTE VIE.J'AI LE DROIT DE DIRE DE TOUS MES CONTEMPORAINS QU'ILS NE SONT QUE GONFLÉS DE LEUR PROPRE VIDE, POURRIS D'AMOUR-PROPRE JUSQU'À LA PUTRÉFACTION.CHACUN SE CROIT UNE ENTITÉ CENTRALE, AUTONOME, CAPABLE D'ATTIRER TOUS LES BIENS VERS ELLE.  PARCE QU'EN... [Lire la suite]
Posté par belvedere à 12:50 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
01 septembre 2007

de Ludovic JANVIER

Posté par belvedere à 11:38 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
13 août 2007

LUDOVIC JANVIER

    Ludovic Janvier  a été mon  professeur de Lettres à Paris  VIII, j'y ai suivi ses cours sur Kafka et Michaux avec passion.  Puis  je lui ai  proposé de  faire des gravures d'après trois de ses textes, et nous en sommes venus à la réalisation d'un livre ensemble: "rien que" tiré à 19 exemplaires . L'amitié est venue, Ludovic est un compagnon de poésie dont je partage toujours avec plaisir les échanges et les écrits. En avant goût, ces deux textes extraits de:" Bon... [Lire la suite]
Posté par belvedere à 09:10 - - Commentaires [1] - Permalien [#]