29 novembre 2017

Une interview sur singulart.com

 

 

P1000732

"Mater R"

Huile sur papier. 2011

20 x 25 cm

© Adagp. Paris 2011

Comment définissez-vous l’art?

Un élan et une résistance.

Un souffle essentiel, vital, une préoccupation de tous les instants,

le contraire d’un loisir.

Où trouvez-vous votre inspiration?

Si, réellement, je le savais je serais toujours inspiré!

Ou tout du moins je m’arrangerai pour l’être!

 

Suite de l'interview :

 https://blog.singulart.com/2017/11/27/alain-gestin-pour-singulart/

Posté par belvedere à 11:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,


18 janvier 2013

Paul Reyberolle

Je ne crois pas à l'avant-garde,

L'avant garde c'est la mode.

Moi je ne suis rien,

je suis mon chemin.

Paul Reyberolle

Posté par belvedere à 16:35 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

30 août 2012

Rodillon Suzanne

"Le grand danger de peindre

qui vous peuple le coeur,

vous obsède l'esprit."

Rodillon Suzanne. Née en 1916. Morte en 1988. XXe siècle. Française.
Peintre expressionniste-abstrait.

Posté par belvedere à 18:19 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

21 août 2012

Et si on ne voit une toile que comme une image....

" ...Et si on ne voit une toile que comme une image,

cela reste une image, mais si on fait silence en nous-même

et que l'on réussit à percevoir le silence de l'artiste

qui a crée cette oeuvre, qui le dépasse de toute façon,

on va pouvoir à la fois percevoir l'oeuvre d'art

et l'énergie qui l'a créée dans le silence.

Mais on peut appliquer cela partout,

dans l'écoute à un être humain,

dans le regard face à un paysage,

dans la concentration face à une situation.

MARC DE SMEDT

(Le dénominateur commun dans l'art de méditer et d'agir  Les Editions du Relié.)

Posté par belvedere à 12:37 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

20 février 2012

Henri Michaux

"  Les livres sont ennuyeux à lire.

Pas de libre circulation. On est invité à suivre.

Le chemin est tracé, unique.

   Tout différent le tableau: immédiat, entier.

Puis on va à gauche, à droite, comme on veut,

où l'on a envie, selon ses trajets,

et les pauses ne sont pas indiquées.

  Dès qu'on le désire l'oeil le tient à nouveau, entier.

Dans un instant, tout est là.

   Tout, mais rien n'est encore connu.

C'est ici qu'il faut commencer à LIRE.

   Joie peu connue, quoique pour tous.

 

Henri Michaux (Jeux d'encre. Trajet Zao Wou-Ki)

Édition l'Échoppe & la maison des amis des livres

Posté par belvedere à 12:08 - - Commentaires [0] - Permalien [#]


30 novembre 2010

Marché de l'art!...

"Le marché de l'art est clos ...
Le marché de l'artiste est ouvert !..."

alain gestin 2010

Posté par belvedere à 14:25 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

19 avril 2010

Philippe Lejeune

"La première chose à faire est d'enfiler une blouse.

Il s'agit moins d'éviter de se salir que de se rappeler à l'ordre.

C'est la fonction de l'uniforme. Revêtu des attributs du peintre , tu changeras de projet.

Seule la peinture est compatible avec cette apparence. La rêverie s'en passe

et l'uniforme  de l'oisiveté est mal défini.

  Profite de tout ce qui pourra te piéger. Tout les moyens sont bons pour nous décider

à entreprendre ce que pour mille raisons, nous pourrions différer. Il importe davantage

de faire ce que l'on sera heureux d'avoir fait  que ce que l'on a envie de faire."

Philippe Lejeune, ("Conseils à un jeune peintre", Éditions de Paris, 2003.)

 

P1050325

 

 

 

P1050330

Posté par belvedere à 20:41 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

Nicolas Wacker (1897/1987)

" N'oubliez-pas que la technique n'est qu'un moyen.
La création est une création spirituelle avant tout.
La matière devient esprit.
Par la matière avec le temps, vous vous adressez à l'esprit de l'autre.
Ne cherchez pas à produire de l'effet par des prouesses techniques.
Moins on remarquera comment votre oeuvre est faite,
plus elle agira par son contenu spirituel.
Et vous parviendrez à la maîtrise,
quand vous même ne saurez plus comment est née votre oeuvre.
"

Nicolas Wacker né en1897 à Kiev, il meurt en 1987.
En1927 il expose à Paris avec Bertholle, Le Moal, Mannessier et Étienne Martin au sein du groupe Témoignage.
Bissière l'acceuille dans sa proprieté du Lot; pendant une dizaine d'année il y travaille avec sa femme
pour la haute couture. De retour à Paris; il fonde en 1969 l'atelier "Techniques de la Peinture"
à l'École Nationale Supérieure des Beaux-Arts, où il enseigne jusqu'en 1981.

Posté par belvedere à 09:28 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

20 mars 2010

Eugène Delacroix

"Le peintre contemple sa palette et ses couleurs
avec l'amour d'un guerrier qui contemple ses armes"

Delacroix

Posté par belvedere à 18:19 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

11 février 2010

Mark Rothko

Pour ce qui est de l'art, notre société a substitué le goût à l'art :
cela l'amuse davantage,
la responsabilité est moindre.
Et elle change de goûts comme de costumes.
Placés entre le choix et la diversité,
l'artiste pourrait faire entendre plus fort ses lamentations.
Jamais ses tourmenteurs n'ont eu autant de formes
ni crée une telle cacophonie;
jamais il n'en est sorti une telle prolixité.

Mark Rothko (La réalité de l'artiste, champs arts, ed Flammarion)

«C'est une idée très répandue parmi les peintres

que le sujet importe peu du moment qu'il est bien peint.

Telle est l'essence de l'académisme.

Il n'est pas vrai que l'on puisse faire

une bonne peinture à propos de rien.

Nous affirmons que le sujet est essentiel

et que le seul sujet qui vaille la peine est le tragique et l'éternel.

Voilà pourquoi nous revendiquons

une affinité spirituelle avec l'art primitif et archaïque.»

Mark ROTHKO

Mark Rothko, né Marcus Rothkowitz à Dvinsk, aujourd' hui Daugavpils (Lettonie), le 25 septembre 1903 et mort le 25 février 1970, est un peintre américain.

Posté par belvedere à 09:24 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,