30 janvier 2008

Franz KAFKA

"Il n'y a rien d'autre qu'un monde spirituel; ce que nous appelons monde sensible est le Mal dans le monde spirituel et ce que nous appelons Mal n'est qu'une nécessité d'un instant de notre évolution éternelle""Croire signifie : libérer l'indestructible en soi, ou plus exactement: se libérer, ou plus exactement: être indestructible, ou plus exactement être."
Posté par belvedere à 10:00 - - Commentaires [2] - Permalien [#]

28 décembre 2007

AU SUJET DU PARDON

Je vous invite vivement à aller sur le Blog d'ORLANDO DE RUDDERUn bel article sur le pardon, avec des textes de Jankelevitch et de P. IDE
Posté par belvedere à 20:55 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
16 décembre 2007

CLARICE LISPECTOR (UN SOUFFLE DE VIE)

ANGELA. JE SUIS NÉE AMALGAMÉE À LA SOLITUDE DE CET INSTANT EXACT, QUI NE CESSE DE SE PROLONGER ET QUI EST SI PROFONDE QUE DÉSORMAISELLE N'EST PLUS MA SOLITUDE MAIS LA SOLITUDE DE DIEU.J'AI ENFIN ATTEINT LE MOMENT Où RIEN N'EXISTE.PAS MÊME UNE CARESSE DE MOI À MOI; CETTE SOLITUDE EST CELLE DU DÉSERT.LE VENT POUR COMPAGNIE. AH! MAIS QUEL FROID OBSCUR ME SAISIT!JE ME COUVRE AVEC LA DOUCE MÉLANCOLIE, ET JE ME BALANCE DE-CI DE-LÀ, DE-CI DE-LÀ.AINSI. OUI ! AINSI MÊME.L'AUTEUR. LES MOTS D'ANGELA SONT DES ANTIMOTS : ILS VIENNENT D'UN LIEU... [Lire la suite]
Posté par belvedere à 15:07 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
15 décembre 2007

CLAIRE LISPECTOR ( Un souffle de vie)

... ANGELA A EN ELLE L'EAU ET LE DÉSERT, PEUPLEMENT ET SOLITUDE, ABONDANCE ET MANQUE, PEUR ET DÉFI. ELLE A EN ELLE L'ÉLOQUENCE ET L'ABSURDE MUTISME, LA SURPRISE ET L'ANCIENNETÉ, LE RAFFINEMENT  ET LA RUDESSE. ELLE EST BAROQUE.J'EXTRAIS MES SENTIMENTS ET MES MOTS DE MA NUIT ABSOLUE.LA DIFFÉRENCE ENTRE ANGELA ET MOI EST PERCEPTIBLE. JE SUIS CLOÎTRÉ DANS MON PETIT MONDE ÉTROIT ET ANGOISSÉ, SANS SAVOIR COMMENT EN SORTIR POUR RESPIRER LA BEAUTÉ QUI EST HORS DE MOI. ANGELA, AGILE GRACIEUSE, PLEINE DE SONS DE CLOCHES. MOI, ON DIRAIT QUE... [Lire la suite]
Posté par belvedere à 16:45 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
11 décembre 2007

Clarice Lispector (un souffle de vie)

C'EST LE RÊVE ÉVEILLÉ QUI EST LA RÉALITÉ
Posté par belvedere à 18:43 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
26 novembre 2007

CLARICE LISPECTOR (1920-1977)

« Écrire est un acte compulsif », disait Clarice Lispector. Et lorsqu’on lui demandait pourquoi elle écrivait, elle répondait tout à la fois : « Par une fatalité et parce que je n’ai rien à faire au monde ; je suis en trop et il n’y a pas de place pour moi sur cette terre des hommes ; j’écris parce que je suis désespérée et que je suis fatiguée et ne supporte plus la routine que je suis pour moi-même. S’il n’y avait pas cette nouveauté toujours neuve qu’est l’écriture, je me mourrais symboliquement chaque jour. » (L’Heure de... [Lire la suite]
Posté par belvedere à 10:09 - - Commentaires [8] - Permalien [#]

24 août 2007

COMMUNIQUER ???

"JE CHERCHE SANS CESSE À COMMUNIQUER L'INCOMMUNICABLE QUI NE PEUT SE COMMUNIQUER QUE DANS L'OS"                                                                                                    ... [Lire la suite]
Posté par belvedere à 14:35 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
09 juillet 2007

Blog d'ORLANDO DE RUDDER, trois citations

Un peu paresseux, j'ai fait un copié/collé sur le blog d'Orlando de Rudder (dans mes liens) j'espère qu'il ne m'en voudra pas d'avoir cédé à cette facilité, faites le passage et régalez-vous sur son blog! Trois citations:Rien n’est plus odieux aux gens médiocres que la supériorité de l’esprit ; c’est là, dans le monde de nos jours la source de la haine. Stendhal, De l’Amour. L'envie que les pauvres éprouvent à l'égard des riches est une plaisanterie en comparaison de la haine des imbéciles à l'égard des gens capables de penser. ... [Lire la suite]
Posté par belvedere à 09:11 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
19 juin 2007

Quand l'Histoire balbutie

   Un essai de Trois cent pages qui commence dans le livre avec la guérilla Espagnole face aux armées Napoléoniennes pour se terminer au Vietnam dans la résistance armée face aux USA. Le livre est bien documenté, et l'auteur Eric-Charles Dégoute nous fait faire un voyage au sein de toutes les insoumissions depuis la Gaulle sous le joug Romain et au travers du monde, toujours là où une poignée d'amoureux de la Liberté le jour J choisissent de prendre les armes...Je ne résiste pas au plaisir de vous citer ce bref extrait qui... [Lire la suite]
Posté par belvedere à 20:03 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
15 juin 2007

Garçon, ne pleure pas

De Christophe Massé: "Garçon ne pleure pas" au Editions Pierre Mainard Un texte sans concession qui nous amène sur le chemin de vivre, sur une déambulation pleine de nostalgie, des regards acerbes sur une vie contemporaine bien installée dans le non sens, des coups de canifs dans nos paresses, un beau texte à lire, utile pour le chemin à venir.
Posté par belvedere à 23:16 - - Commentaires [0] - Permalien [#]